ECOSYSTÈME DU SPORT EN AFRIQUE: DE POTENTIEL À UN LEVIER DE DÉVELOPPEMENT

Pour comprendre la perspective des acteurs du sport africain sur le secteur, ainsi que les défis et les opportunités qui se présentent à eux, Mazars et l’African Sports & Creative Institute (ASCI) ont mené une enquête qualitative et quantitative donnant la parole aux acteurs économiques représentant toute la chaîne de valeur du sport en Afrique.

Pour comprendre la perspective des acteurs du sport africain sur le secteur, ainsi que les défis et les opportunités qui se présentent à eux, Mazars et l’African Sports & Creative Institute (ASCI) ont mené une enquête qualitative et quantitative donnant la parole aux acteurs économiques représentant toute la chaîne de valeur du sport en Afrique.
Cette enquête vise, dans un premier temps, à établir un état des lieux de l’industrie du sport en Afrique, puis dans un second temps, à définir les défis et les opportunités qui se présentent à elle.
Les données collectées auprès de 500 acteurs du sport africain mettent en valeur deux caractéristiques de ce système. Premièrement, les répondants estiment que de nombreux acteurs comprennent mal les enjeux spécifiques au sport, ce qui les empêche de convaincre les sponsors et bailleurs de fonds nécessaires au financement de leur croissance. Deuxièmement, le manque de données freine la capacité des dirigeants à détecter les opportunités.
Des barrières institutionnelles, financières ou liées au capital humain doivent encore être levées. Mais de grandes opportunités sont à saisir pour renforcer l’écosystème du sport en misant sur des stratégies publiques plus appropriées, des modes de financement plus conséquents et adaptés, l’investissement dans la formation, l’innovation et la digitalisation, l’engagement du secteur privé et l’investissement dans l’infrastructure et les équipements.
Pour Abdou Diop, Managing Partner de Mazars au Maroc, « Les nouveaux modes de consommation du sport et la digitalisation redéfiniront indéniablement la pratique et la consommation du sport sur le continent».