Comment une entreprise privée peut-elle faire face au COVID-19

Comment une entreprise privée peut-elle faire face au COVID-19 (*)

Comme nous le savons tous, la pandémie de Covid-19 est une menace très grave pour la santé et le bien-être des populations du monde entier. La propagation du virus, ainsi que les efforts déployés pour l'endiguer, ont désormais un impact important sur notre vie quotidienne. La priorité doit être de prendre toutes les mesures nécessaires pour atténuer les effets de la pandémie et protéger nos populations. Nous devons également reconnaître les inévitables répercussions d’une incertitude économique majeure qui a un impact considérable sur les entreprises privées.

Opérant en terrain inconnu, les dirigeants d'entreprises doivent faire face à cette crise de manière proactive en se concentrant sur leur exposition au risque, leur interdépendance et leur éligibilité à recevoir un soutien gouvernemental.

 

Soutien des gouvernements et politiques de financement

Craignant un ralentissement mondial, les décideurs politiques ont réagi rapidement, mais les aides spécifiques diffèrent d’un endroit à un autre. Au Royaume-Uni par exemple, 330 milliards de livres de prêts aux entreprises ont été mis à disposition, tandis que le gouvernement américain - en plus d'une série de prêts aux entreprises - a donné la priorité à des achats massifs d'obligations, visant à réduire les taux d'intérêt à long terme.  

Il est essentiel de déterminer si et comment votre entreprise peut bénéficier des interventions gouvernementales, ainsi que des nouvelles facilités bancaires. Etant donné que le champ des aides publiques et de la politique bancaire change fréquemment, échangez avec des personnes qui peuvent vous expliquer comment ces aides impacteront votre entreprise.

 

Communication claire

Le confinement volontaire ou forcé des équipes exige des communications en interne qui soient claires afin qu’elles puissent être à jour des informations et que leur moral puisse être renforcé. En cas d'arrêt prolongé, il serait peut être nécessaire de redéployer le personnel : vous devriez alors réviser vos contrats et arrangements avec les collaborateurs pour vous assurer que la direction est claire sur la flexibilité prévue.

 

Prévisions en matière de trésorerie

Les habitudes de dépenses ont déjà subi des changements massifs. Alors que les supermarchés, les pharmacies et d'autres entreprises dont l’activité est liée à la demande des consommateurs ont connu des pics sans précédent, d'autres secteurs – l’hôtellerie et les loisirs, par exemple – ont vu leurs ventes chuter.

En ces périodes comme celle que nous vivons, vous devriez réviser les prévisions de flux de trésorerie sur une base hebdomadaire et effectuer une analyse des scénarii pour cartographier les performances potentielles et les mouvements de trésorerie, en modélisant divers degrés d'interruption des activités. Cela vous permettra de disposer d’informations cruciales nécessaires pour des échanger avec vos principales parties prenantes et bailleurs de fonds.

 

Échanger avec les acteurs de votre écosystème

Un événement de cette envergure, qui touche autant de personnes, nous pousse à devenir plus ouverts et plus francs dans nos échanges. Il existe un sentiment croissant que toutes les entreprises sont sur le même bateau : n’adoptez pas une mentalité « de bunker ». Si votre entreprise est exposée en raison de faibles réserves, essayez de reporter les dépenses importantes, discutez de vos ententes avec les propriétaires et, si nécessaire, augmentez votre endettement avec les prêteurs. En ne rien demandant, vous n’obtiendrez rien.

 

Priorités au « B2C » et « B2B »

Il est difficile de prévoir la demande B2C au cours des prochaines semaines et des prochains mois - mais compte tenu de l'incertitude, il est probable que la plupart des clients ne s'engageront pas dans des dépenses ou des événements financiers importants. Vous devez vous adapter, et être capable de continuer à vous adapter à la demande prévue pour vos produits et services afin de maîtriser les ventes et les plans d'urgence. Là encore, ces informations sont essentielles pour les échanges avec les principales parties prenantes (créanciers, propriétaires et autres).

Si votre entreprise cible les marchés B2B, vous devez déterminer le degré d'exposition de la clientèle. En réalité, de tels événements font que si de nombreuses organisations en pâtissent, certaines ont tout à gagner. En vous concentrant sur ceux qui ont besoin de soutien, vous pouvez renforcer vos relations et jeter les bases d’un système de vente et de paiement durable.

 

En cas de besoin d’accompagnement et d’assistance sur les éléments évoqués ci-dessus, contactez https://www.mazars.com/Users/Our-team/Gareth-Jones-Partner

Au Maroc, contactez-nous par mail à l'adresse mazars@mazars.ma ou au +212 522 423 424

 

(*) Cet article a été rédigé par Gareth Jones , Partner & Global Head of Privately Owned Business.