La réglementation dans l'incertitude

Malgré la prétendue lassitude des réformes et les marges bénéficiaires réduites, les sociétés de services financiers font face à un déluge constant de réglementation. Certaines se tournent vers les nouvelles technologies pour les accompagner dans leurs efforts de conformité.

Dans cet article écrit par The Economist Intelligence Unit en partenariat avec Mazars, nous étudions l'évolution de la réglementation dans le secteur des services financiers et son impact non seulement sur les marchés financiers mondiaux mais également sur les banques, assureurs et sociétés de gestion d’actifs qui consacrent plus de temps et d’argent que jamais à gérer le risque de conformité.

On considère souvent que le changement de réglementation est dû aux risques macro-prudentiels et à la stabilité financière, en plus de la géopolitique. Après tout, les négociations sur le Brexit, le paysage politique et économique alternatif de l'Europe, l'importance croissante de l'Asie en tant que centre financier et les promesses du président Trump de supprimer les règles de régulation pourraient modifier grandement la réglementation financière mondiale dans les années à venir.

Dans un contexte aussi volatil, il n’est pas surprenant que de nombreuses sociétés de services financiers cherchent de nouveaux moyens de gérer les défis de risque et de conformité plus efficacement. C’est ce qui a conduit à l’émergence d’un nouveau type de fournisseurs technologiques pour le secteur des services financiers. Ceux-ci promettent de réduire les coûts, de maîtriser le risque de conformité et d’améliorer les contrôles. Ces entreprises, pour certaines des start-up, d’autres étant plus établies, sont désignées sous le nom de RegTechs (pour Regulatory Technology) et représentent un sous-secteur du mouvement FinTech.

Documents à télécharger

Partager